Le blog

Suivez les actions de GPMA, des associations que nous soutenons et l’actualité liée à nos engagements sociétaux.

Partagez le blog GPMA
Accueil > Blog > Actualités > Statut des aidants : que dit la loi ?
25/01

Statut des aidants : que dit la loi ?

Depuis le 1 er janvier le statut de proche aidant est reconnu. Qui sont les aidants ? Combien coûte la perte d’autonomie ? Les Français sont-ils prêts à se prémunir ? Tous les chiffres pour comprendre.

La loi sur l’adaptation de la société au vieillissement est entrée en vigueur au 1 er janvier dernier. Jugée insuffisante par de nombreuses associations, cette loi a le mérite de faire entrer davantage le débat dans la société, de s’interroger sur les conséquences que peuvent avoir sur le quotidien de chacun la perte d’autonomie.

78,6% des Français considèrent d’ailleurs que la perte d’autonomie des personnes âgées est un sujet important, selon le baromètre réalisé par l’OCIRP*. Un chiffre qui démontre une vraie préoccupation.

Le rôle des aidants a également été mis sous les projecteurs. Quels sont pour les aidants les principaux changements apportés par cette loi ?

Tout d’abord cette loi reconnaît le statut de « proche aidant ». Elle propose un « droit au répit » pour permettre aux aidants de prendre du repos avec l’accueil temporaire de la personne en perte d’autonomie via un soutien financier de 500 euros par aidé. Un dispositif d’urgence en cas d’hospitalisation de l’aidant est mis en place.

Enfin, le congé de proche aidant remplace le congé de soutien familial. Si le principe reste identique, le congé est de trois mois renouvelable, il peut être pris à temps partiel ou fractionné. Enfin, les conditions sont moins strictes, le congé est ouvert aux personnes n’appartenant pas au cercle familial de l’aidé.

 

* Baromètre OCIRP, France Info et Le Monde, 21 janvier 2016.

Vos commentaires

Laisser un commentaire

Articles associés >