Le blog

Suivez les actions de GPMA, des associations que nous soutenons et l’actualité liée à nos engagements sociétaux.

Partagez le blog GPMA
Accueil > Blog > Rencontres > #2 Chronique de bénévole – Marie-Pierre Sanson, partager la culture
10/04

#2 Chronique de bénévole – Marie-Pierre Sanson, partager la culture

Avant même de prendre sa retraite, Marie-Pierre Sanson savait qu’elle ferait du bénévolat. Elle s’implique, notamment dans l’association Eragny Lecture. Rencontre avec une bénévole active du Havre à Ouagadougou.

Depuis son départ à la retraite, elle n’arrête pas. Du côté du Havre, où elle vit, Marie-Pierre Sanson mène de front plusieurs activités théâtrales. Un de ses clubs de théâtre l’amène à jouer dans les maisons de retraite, alors qu’un autre lui permet de participer à des représentations au bénéfice d’associations. Elle est également accompagnatrice bénévole pour Arts et Vie qui organise des voyages culturels.

C’est lors d’une formation pour Arts et Vie qu’elle rencontre une bénévole d’Eragny Lecture, association qui essaime le plaisir de lire dans les écoles du Burkina-Faso. « C’est exactement ce que je voulais faire », s’enthousiasme cette ancienne institutrice. Elle prend immédiatement contact avec la présidente d’Eragny Lecture, Elisabeth Gallard. La mission annuelle est déjà organisée. Mais, un désistement à un mois du départ permet à Marie-Pierre Sanson de partir en janvier 2014. Un véritable coup de cœur pour le travail de cette association. « Là-bas, les classent manquent de manuels scolaires et les enfants ne savent pas ce qu’est un livre de bibliothèque. Quand on voit comment ils nous regardent, l’attention avec laquelle ils écoutent nos contes, on ne peut pas ne pas y retourner ». Revenant de sa sixième mission, elle se réjouit de voir l’évolution de ce projet et son impact. « Les premières années, les Burkinabè attendaient tout de nous. Maintenant, ils s’approprient et pérennisent le projet. Ils souhaitent s’inspirer de nos pratiques pour moderniser leurs méthodes pédagogiques. C’est extraordinaire de constater que nous avons cet impact. » Au-delà du contact merveilleux avec les enfants, Marie-Pierre Sanson est ravie de celui qui se noue, de plus en plus, avec les enseignants sur place.

Bénévole, un état d’esprit

Avec les missions d’Eragny Lecture auprès des écoles burkinabè, Marie-Pierre Sanson n’a pas seulement le plaisir de transmettre et de donner. « J’ai beaucoup appris d’eux. On ne revient pas tel qu’on est parti. En Europe, nous sommes axés sur nos propres désirs. Là-bas, ils partagent le peu qu’ils possèdent. Même si ça ne va pas, ils gardent le sourire. Cela permet de relativiser, de reconsidérer le sens de la vie ».

Pour Marie-Pierre Sanson, être bénévole est un état d’esprit. C’est être animée par l’envie de donner. Même si la mission a été éprouvante cette année, pour cause d’état d’urgence, « c’est toujours le même enthousiasme, le même bonheur. On reçoit aussi beaucoup. »

Ces quelques années de mission avec Eragny Lecture ont permis aussi à Marie-Pierre Sanson de s’impliquer encore davantage dans la préparation. Elle seconde à présent Elisabeth Gallard, présidente-fondatrice de l’association. Un véritable travail d’équipe. « Ce que j’aime, dans les actions bénévoles que j’entreprends, c’est de faire partie d’une équipe qui est tout entière tendue vers une mission, c’est être un maillon de la réussite et la partager avec les autres membres de l’équipe. »

Articles associés >
14/02/2019

Journal d’Afrique

Avant même de prendre sa retraite, Marie-Pierre Sanson savait qu’elle ferait du bénévolat. Elle s’implique, notamment dans l’association Eragny Lecture.…
15/01/2018

Transmettre le virus de la lecture

Avant même de prendre sa retraite, Marie-Pierre Sanson savait qu’elle ferait du bénévolat. Elle s’implique, notamment dans l’association Eragny Lecture.…