Le blog

Suivez les actions de GPMA, des associations que nous soutenons et l’actualité liée à nos engagements sociétaux.

Partagez le blog GPMA
Accueil > Blog > Actualités > Adolescence et environnement : génération engagée ?
09/07

Adolescence et environnement : génération engagée ?

L’environnement est un des sujets de notre appel à projets « Traverser l’adolescence haut la main ». Alors, les jeunes passent-ils au vert ?

 

Biberonnés avant l’interdiction du Bisphénol A, éduqués à l’environnement avec l’école, les jeunes ne sont pourtant pas très engagés dans l’écologie. Moins en tous cas que la génération qui a vécu l’apparition des grands combats écologiques dans les années 1970, selon une enquête du quotidien Le Temps (1).

Une génération lucide sur les enjeux

Peu d’enquêtes ont été réalisées sur les ados et l’écologie. L’étude ADEME-Ipsos, sur les 15-30 ans montre que la jeune génération est lucide sur les enjeux environnementaux. Voire pessimiste. Ainsi, seulement 17% des jeunes se disent confiants sur l’état de la planète dans les 10 ans à venir.

Malgré cette prise de conscience, les acquis dans ce domaine sont mitigés. Les jeunes sont correctement informés sur les questions environnementales. Mais, peut mieux faire. Cette enquête, par exemple, souligne queles adolescents (15-17 ans) se sentent moins bien informés et pratiquent moins que les autres. D’ailleurs, ils font quelques éco-gestes plus « par habitude, sans y penser ». Ils précisent d’ailleurs qu’ils « n’y pensent pas toujours ». Pour noter leur contribution personnelle à la protection de l’environnement, ils s’attribuent à peine la moyenne.

D’autres formes d’engagement

Et le combat écologique ? Les formes traditionnelles d’engagement sont rejetées. Mais, les jeunes s’investissent différemment. Dans les pratiques collaboratives (co-voiturage, troc, AMAP…) ou des actions menées par de petits collectifs. Ils apprécient les initiatives de petites tailles, comme celles, par exemple, présentées dans le film « Demain ». Immense succès en salles, ce documentaire présentait des initiatives écologiques et sociales à travers le monde. Enfin, le concept de réseau est un levier fondamental, selon l’ADEME, pour mobiliser une génération dont 91% fréquente assidûment les réseaux sociaux.

Des associations agissent sur le territoire et s’engagent au quotidien pour, par exemple, accompagner les jeunes dans leurs engagements. L’appel à projets Atout Soleil 2018 a pour objectif de soutenir leurs actions et leurs projets.

En savoir plus 
Postuler à l’appel à projets Atout Soleil

Références 
> Enquête #GénérationCH, Le Temps, 2016
> Etude ADEME-Ipsos, les 15-30 ans face aux enjeux collectifs, 2014

 

Articles associés >