Le blog

Suivez les actions de GPMA, des associations que nous soutenons et l’actualité liée à nos engagements sociétaux.

Partagez le blog GPMA
Accueil > Blog > Actualités > Être aidant à 12 ans
05/10

Être aidant à 12 ans

Le 6 octobre est la Journée Nationale des Aidants. Être aidant n’est pas toujours une question d’adulte, 500 000 jeunes, âgés de 12 ans en moyenne sont également concernés.

On est souvent aidant sans se considérer comme tel. C’est ce que constatent toutes les associations de soutien aux aidants. Tout le monde peut devenir aidant d’un proche en situation de handicap, de perte d’autonomie ou de maladie. Tout le monde ? Même des enfants et des adolescents.

Le sujet du jeune aidant en France est encore tabou. Estimés à 500 000, ces jeunes aidants sont pourtant invisibles. « Il n’y a pas encore d’étude universitaire pour savoir qui ils sont et quels sont leurs besoins », constate Amarantha Bourgeois, présidente de JADE. Jeunes AiDants Ensemble vient justement de contractualiser une étude avec le laboratoire de psychopathologie et processus de santé de l’Université Paris Descartes.

Du répit pour les jeunes aidants

Cette toute jeune association est la seule à porter un dispositif pour aider ces enfants et adolescents. Ses ateliers cinéma-répit ont été lancés en 2014. Imaginés par Françoise Ellien, psychologue et directrice du réseau de santé SPES, et la cinéaste Isabelle Brocard, ils permettent à de jeunes aidants de souffler et de se raconter en réalisant des films. L’association a été créée en 2016 pour pouvoir déployer ce dispositif francilien au niveau national.

« La plus grosse difficulté c’est le repérage de ces jeunes », explique Amarantha Bourgeois. « Ils n’en parlent pas à leurs camarades, ni aux professionnels de l’éducation de leur collège, de leur lycée, voire de leur école ». Ces jeunes aidants, selon une enquête IPSOS pour Novartis, ont en moyenne 12 ans. « Cette enquête inédite réalisée sur les jeunes aidants confirme les conséquences que nous observons en termes de santé, le développement de douleurs physiques et de troubles comme la dépression, le décrochage scolaire », commente Amarantha Bourgeois.

Si la dynamique présidente de l’association observe avec intérêt la Grande-Bretagne où le sujet des jeunes aidants est pris en considération depuis 25 ans, elle se félicite de la récente prise de conscience en France. « Tous les rapports remis cette année sur les aidants évoquent la question des jeunes aidants ».

JADE poursuit son action de sensibilisation avec enthousiasme. L’expérience des ateliers cinéma-répit montre à quel point ces jeunes ont besoin de repos, de reconnaissance et de se retrouver en communauté avec d’autres aidants de leur âge. « Chaque année la projection publique de leurs films est une vraie récompense pour eux, une grande satisfaction et un moment très émouvant pour leurs parents ».

> Pour en savoir plus :

Jeunes AiDants Ensemble

La Journée des Aidants

Enquête Ipsos / Novartis, octobre 2017

 

 

 

Articles associés >
22/04/2016

Un réseau pour les aidants

Le 6 octobre est la Journée Nationale des Aidants. Être aidant n’est pas toujours une question d’adulte, 500 000 jeunes, âgés de…