Le blog

Suivez les actions de GPMA, des associations que nous soutenons et l’actualité liée à nos engagements sociétaux.

Partagez le blog GPMA
Accueil > Blog > Actualités > Jouer, c’est sérieux !
15/07

Jouer, c’est sérieux !

Le jeu, ainsi que l’apprentissage lié au divertissement, est indispensable pour le développement de l’enfant, pour la construction des liens relationnels et affectifs. Les activités ludo-éducatives sont d’ailleurs au cœur du fonctionnement des Maisons des familles.

Dans ces quatorze Maisons, programme de la Fondation Apprentis d’Auteuil, les familles, le plus souvent fragilisées, se retrouvent comme dans une maison. Dans ce lieu convivial, avec cuisine, salon, espace de jeux, elles sont accueillies sans jugement, libres de partager un moment, d’évoquer leurs problématiques. Ici, pas de « guichet », pas d’assistante sociale, les parents sont placés dans leur rôle de premier éducateur, en les sortant de leur isolement, en leur donnant le pouvoir d’agir.                                                                                                                                                D’ailleurs, dans les Maisons des Familles, le choix des activités ludo-éducatives se fait avec les parents. Certaines activités sont communes à l’ensemble des Maisons : les ateliers cuisine, propices aux confidences, les temps parents enfants du mercredi après-midi, les repas partagés. Mais, les formes de ces moments varient d’une Maison à l’autre. Chacune construisant ses actions en fonction des besoins qui émergent chez les parents. Certaines sont plus orientées vers le bien-être, d’autres vers la créativité.

Ces activités ludo-éducatives ont pour objectif de recréer du lien parent enfant. « Ce lien est parfois compliqué à entretenir quand les familles sont happées par les difficultés du quotidien, financières, sociales, quand on se heurte à la précarité », explique Lolita Dias, responsable mécénat. Elles permettent également aux parents de gagner en estime de soi, de se réaffirmer dans leur rôle de parent.

Le principe des Maisons des Familles, créées en 2009, montre son efficacité. Une mesure d’impact social a été réalisée en 2018 sur neuf des treize Maisons. Elle démontre notamment l’enrichissement des pratiques éducatives, l’importance des échanges entre pairs, de pouvoir parler d’une problématique sans être dans un rapport de personne accompagnée. Enfin, cela rompt l’isolement durablement. « On constate, rapporte Lolita Dias, que les personnes nouent des liens qui perdurent, elles vont continuer à s’entraider et cela va débloquer d’autres freins. » Le jeu permet aussi de s’ouvrir sur le monde pour les parents comme les enfants.

© JP POUTEAU/Apprentis d’Auteuil

En savoir plus :

Maison des Familles

Articles associés >