Le blog

Suivez les actions de GPMA, des associations que nous soutenons et l’actualité liée à nos engagements sociétaux.

Partagez le blog GPMA
Accueil > Blog > Actualités > L’association L’ENVOL fait voyager les enfants avec Jean-François Clervoy
12/07

L’association L’ENVOL fait voyager les enfants avec Jean-François Clervoy

Ce mardi, les enfants du centre de séjour de L’ENVOL avaient des étoiles plein les yeux. Les astronautes Claudie Haigneré et Jean-François Clervoy les ont embarqués dans leurs aventures.

L’ENVOL permet à des enfants malades de partir en vacances. Cette année les activités récréatives de l’association sont placées sous le signe des étoiles et parrainées par Jean-François Clervoy. Toute cette semaine, 48 enfants de 13 à 17 ans profitent du soleil, d’un grand espace à Athis-Mons (Ile de France) et de l’énergie déployée avec enthousiasme par 36 bénévoles.

De quoi oublier un peu leurs pathologies. Même leur accompagnement médical prend des couleurs dans cette colo presque comme les autres. L’espace qui est dédié à un suivi nécessaire est décoré en château, dont les médecins sont le roi et la reine et leurs infirmiers et infirmières, les princes et princesses. L’ambiance joyeuse fait oublier que les bénévoles, spécifiquement formés, gardent un œil ultra-vigilant pour s’assurer que chacun s’hydrate suffisamment, que les enfants ne courent pas, en cas d’hémophilie, par exemple.

L’espace pour inspirer des projets

Dans le dojo de ce centre de vacances, nu-pieds sur les tapis et dans une ambiance « bon enfant », tous les jeunes et les animateurs sont réunis pour accueillir les deux astronautes qui vont leur faire prendre de l’altitude. Arthur*, 13 ans, vérifie sur le téléphone d’un animateur que Jean-François Clervoy a « vraiment voyagé dans l’espace ». Il n’en croit pas ses yeux.

Pourtant, pas de timidité, les enfants expriment par des « oh » leur émerveillement en écoutant les astronautes se présenter et n’hésitent pas à faire fuser les questions.

Jean-François Clervoy, malgré la chaleur, porte son blouson de la Nasa où sont cousus les écussons correspondant à ses trois vols spatiaux. Claudie Haigneré, seule femme astronaute à avoir assuré deux missions, sur Mir et sur la station spatiale Internationale, raconte qu’elle avait 12 ans en 1969, « je regardais émerveillée les premiers pas sur la Lune, cela a éveillé des rêves ». L’apesanteur, la gravité, la sélection des astronautes, mais aussi leur repas, leurs occupations dans l’espace… Les échanges ont été variés et riches. « Notre expérience d’astronaute nous a rendu heureux et nous sommes heureux maintenant de la partager avec vous », a conclu Jean-François Clervoy.

Cette expérience a été mise à l’épreuve immédiatement sur le terrain pour un atelier fusées à eau. Avec des décollages rythmés par le compte à rebours des astronautes. Une journée qui s’est poursuivie à la nuit tombée avec l’association Planète Sciences venue animer un atelier d’astronomie. « En regardant les étoiles, a dit aux enfants le parrain de l’association, pensez à rêver de l’espace pour vous inspirer des projets ».

* le prénom a été changé

En savoir plus
> L’ENVOL

Articles associés >