Le blog

Suivez les actions de GPMA, des associations que nous soutenons et l’actualité liée à nos engagements sociétaux.

Partagez le blog GPMA
Accueil > Blog > Actualités > Les jeunes sont-ils des lecteurs ?
02/08

Les jeunes sont-ils des lecteurs ?

« Traverser l’adolescence haut la main », thème de l’appel à projets Atout Soleil, c’est aussi lutter contre l’illettrisme, favoriser, notamment, l’accès à la lecture. A l’heure du tout numérique, les jeunes lisent-ils encore ?

Bonne nouvelle, la lecture n’est pas morte ! Les jeunes continuent à lire selon l’étude IPSOS commandée par le Centre National du Livre en juin dernier. 86 % des 15-25 ans ont lu au moins un livre au cours des douze derniers mois. Et la moyenne est de 13 livres sur l’année.                                                                                                                                          Par contre, les pratiques évoluent. Les jeunes aiment avoir un accès rapide aux contenus et le nomadisme. Si le livre papier fait de la résistance, 35% de cette tranche d’âge lisent des livres numériques et 13% écoutent des livres audio.  Ils se montrent aussi très éclectiques dans leurs goûts. Ils dévorent des séries, sont friands de fantastique, de science-fiction, mais aussi fans de BD et autres mangas.

D’autres usages de lecture

Moins attachés à la possession de livres que leurs parents, capables d’écouter un livre tout en faisant autre chose, ces « digital natives » (génération qui a grandi avec Internet) développent d’autres usages qui font réfléchir les éditeurs. Quel que soit le format, la lecture reste un enjeu essentiel. Se familiariser avec les livres, dès la petite enfance, est un des leviers importants de la lutte contre l’illettrisme. Faciliter l’accès aux livres à l’adolescence et à l’âge adulte est un élément moteur pour contribuer à l’insertion, à participer à la vie sociale et culturelle.                                            Pour encourager la lecture le ministère de l’Education a lancé l’opération « un livre pour les vacances » 2018. Les Fables de la Fontaine, illustrées par Joann Sfar, ont été offertes aux élèves de CM2. Le Centre National du Livre organise pour l’été « Partir en livre », sorte de tournée des plages du livre audio.

Accéder à la lecture

Sur le terrain, des associations facilitent l’accès à la lecture. Ainsi, dans l’Est, l’association Alpha Logement a imaginé l’opération « un hall, des livres ». Elle s’installe dans les entrées des immeubles des quartiers sensibles pour emmener les livres à ceux qui ne vont pas dans les bibliothèques et autres lieux dédiés à la lecture.                                         Toute l’année, sur tout le territoire, l’association Lire et Faire lire, créée par l’écrivain Alexandre Jardin, fait intervenir des seniors dans les écoles et les collèges pour partager leur plaisir de la lecture avec les jeunes. Dans les Hauts de Seine, Arlette Gayou, fringante lectrice de 80 ans, diffuse le plaisir de lire au sein de cette association depuis une dizaine d’années. Selon elle, le collège est un passage plus difficile au niveau de la lecture. Contrairement aux écoles primaires, l’association peut rarement intervenir sur le temps scolaire. Elle donne donc rendez-vous aux collégiens dans les CDI (Centre de Documentation et d’Information des collèges), où elle peine à réunir une quinzaine d’adolescents volontaires.                                                                                                                                                         « Malheureusement, ne viennent que ceux qui aiment déjà lire, alors que nous voudrions toucher ceux qui n’aiment pas », constate-t-elle. « Nous sommes formés et accompagnés pour proposer des lectures qui leur apportent quelque chose, les fassent réfléchir, répondent à leurs préoccupations », explique Arlette Gayou, trésorière de l’antenne départementale de Lire et Faire Lire, lauréate Atout Soleil 2010.                                                                                            Elle constate qu’une passion tient longtemps les jeunes de 7 à 77 ans : la mythologie. De L’Odyssée à Percy Jackson (série fantaisie basée sur la mythologie grecque), dit-elle, « on y trouve à la fois la légende, la violence, la guerre, l’amour et quelque part l’espérance. La vie d’avant et celle d’aujourd’hui ! » Comme quoi lecteur de Homère ou de Rick Riordan (l’auteur de « Percy Jackson ») on se passionne toujours autant pour les grandes épopées.

En savoir plus :

Lire et faire lire

Partir en livre

Centre National du Livre / Etude IPSOS

 

Articles associés >
05/06/2018

Adolescence, évaluer les risques

« Traverser l’adolescence haut la main », thème de l’appel à projets Atout Soleil, c’est aussi lutter contre l’illettrisme, favoriser, notamment, l’accès…