Le blog

Suivez les actions de GPMA, des associations que nous soutenons et l’actualité liée à nos engagements sociétaux.

Partagez le blog GPMA
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Accueil > Blog > Actualités > La mini-entreprise pour devenir acteur de sa vie
12/02

La mini-entreprise pour devenir acteur de sa vie

eta-mini-entreprises

Alors que le salon des entrepreneurs se tenait à Paris en ce début de mois, comment sensibiliser les jeunes, notamment ceux en situation de fragilité, à l’entrepreneuriat ? Josiane Perrone, directrice régionale de l’association EPA, lauréat 2017 Atout Soleil, nous parle du concept de mini-entreprise.

Qu’est-ce qu’une mini-entreprise ?
C’est un projet proposé dans différents établissements, du collège au post-bac, ou dans des cadres plus spécifiques pour un public plus fragile. Comme les écoles de la 2e chance ou des groupes de jeunes autistes. C’est une véritable entreprise qui fonctionne comme une Société Anonyme créée sous le couvert de notre association. La création d’entreprise est accompagnée par des enseignants, des parrains-entrepreneurs et des membres de notre association. Nous formons les enseignants et leur donnons des outils pour qu’ils puissent guider un groupe de jeunes.

Comment se déroule ce projet ?
C’est le déroulé de la vie d’une entreprise sur une année scolaire. Chacun a un rôle et des responsabilités dans l’entreprise. Les jeunes conçoivent, fabriquent et vendent leurs produits. Ils découvrent les différents métiers, le fonctionnement d’un planning. Ils apprennent aussi à rebondir car les choses ne se passent pas toujours comme on le souhaite… A la fin, il y a un bilan financier et sur la façon dont ils ont vécu ce projet.

Et quel est le bilan humain d’un tel projet ?
En règle générale, les jeunes apprécient de pouvoir monter un projet et de le conduire jusqu’au bout. Ils s’aperçoivent que des cours qu’ils trouvent rébarbatifs peuvent être utiles dans leur quotidien. Les enseignants voient des élèves évoluer, prendre de l’assurance par exemple. Du côté des parrains, parfois surpris au début par la mauvaise image de l’entrepreneur, ils constatent à la fin que les élèves ont une vue complètement différente de l’entreprise. C’est un projet commun avec lequel on peut se faire plaisir et être valorisé.
Ce qui est important à travers cette gestion de projet, ce n’est pas seulement l’entreprise, c’est aussi personnel. C’est être entreprenant dans sa vie, être acteur et pas attentiste.

> En savoir plus :
EPA Centre

Vos commentaires

Laisser un commentaire

Articles associés >