Le blog

Suivez les actions de GPMA, des associations que nous soutenons et l’actualité liée à nos engagements sociétaux.

Partagez le blog GPMA
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Accueil > Blog > Rencontres > « On galope avec l’espoir »
10/11

« On galope avec l’espoir »

Dynamique administratrice de La Chrysalide de Martigues, Isabelle Dudragne a monté pour les enfants en situation de handicap mental un projet d’équithérapie. Atout Soleil leur a mis le pied à l’étrier.

Voilà plus de 6 ans qu’Isabelle Dudragne s’implique en tant qu’administratrice à La Chrysalide de Martigues et du Golfe de Fos, association de parents de personnes en situation de handicap mental, affiliée à l’UNAPEI. Elle a emmené « les chevaux à murmurer à l’oreille des enfants », s’amuse-t-elle à dire pour résumer son projet d’équithérapie.

Depuis, de nombreux enfants ont pu profiter de ces « galops de l’espoir » : « les visages remplis de sourires et les yeux brillants, les chevaux leur permettent de goûter au bonheur en oubliant momentanément leurs douleurs et leur maladie », explique de sa voix pétillante cette bénévole, maman d’une petite Enola de 13 ans.

Chaque semaine, c’est une dizaine d’enfants qui, en fonction du handicap, caresse, brosse, donne à manger, monte à cheval ou en calèche… un travail indirect de maîtrise du geste et du comportement.

Un lien particulier

Le lien avec tous les animaux est extraordinaire. « Les chevaux mettent leur museau dans le cou des enfants et soufflent, pas besoin de mots pour communiquer et passer des émotions. Ils ressentent la différence, ils ont une attitude beaucoup plus douce, patiente et protectrice… Quelle leçon de vie, c’est impressionnant ! »

Le soutien d’Atout Soleil a servi de tremplin à ce projet. « Le monde équestre est onéreux et l’investissement est lourd entre les grues pour atteler les enfants appareillés, les selles spécialisées, le personnel spécifiquement formé… Il a fallu trouver un prestataire, l’association Epona sur le centre équestre d’Istres et des chevaux disposés pour cette approche », explique Isabelle Dudragne.

Un projet existant mais qui a pris un réel essor, pour un résultat « magique avec tout ce lien affectif et relationnel qui est apporté par le cheval, depuis Atout Soleil, on galope avec l’espoir…».

Vos commentaires

Laisser un commentaire