Le blog

Suivez les actions de GPMA, des associations que nous soutenons et l’actualité liée à nos engagements sociétaux.

Partagez le blog GPMA
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Accueil > Blog > Rencontres > Sport et Cancer : « Donner de la vie aux patients »
22/02

Sport et Cancer : « Donner de la vie aux patients »

« Donner de la vie aux patients », voilà une belle mission. C’est celle que s’est fixée la CAMI Sport et Cancer, fédération créée en 2000 par Thierry Bouillet, cancérologue et, Jean-Marc Descotes ancien sportif de haut niveau. Pour cette structure, devenue référente de l’accompagnement physique et sportif en cancérologie, la formation des éducateurs sportifs est fondamentale. Rencontre avec Jean-Marc Descotes.

Quelle est la place de la formation au sein de la CAMI ?

Jean-Marc Descotes : Les patients sont le cœur de la CAMI. Si on veut aider les patients, il faut accompagner, former, superviser ceux qui interviennent auprès d’eux. Nous avons créé un pôle de formation initiale avec le Diplôme Universitaire Sport et Cancer. Nous assurons des formations continues plusieurs fois dans l’année pour réunir les intervenants, améliorer le savoir-faire, le savoir-être. Nous avons des missions de supervisions psychologiques, car ce n’est pas un travail facile. Enfin, nous avons des formations spécifiques suivant les lieux d’intervention. En hématologie, par exemple, il faut savoir s’intégrer dans une équipe de soins avec leurs protocoles, ne pas les gêner… En pédiatrie, il faut savoir travailler avec les enfants, les parents, gérer leurs inquiétudes.

GPMA est votre partenaire sur la formation depuis 2009…

Jean-Marc Descotes : C’est un partenariat important. La formation est essentielle pour assurer la qualité de notre intervention. L’édifice de la CAMI repose sur cet équilibre : une formation de qualité, des intervenants de qualité pour s’occuper des patients.

GPMA réitère son soutien, quels sont les objectifs de ce partenariat renouvelé ?

Jean-Marc Descotes : Nous avons créé le « parcours papillon » afin que l’activité physique pendant le traitement du patient soit poursuivie après. Ce partenariat soutient le déploiement au niveau national de ce « parcours papillon ». En développant des formations, afin d’avoir un socle humain pour proposer dans toute la France cet accompagnement du parcours de soins au parcours de vie.

 

Vos commentaires

Laisser un commentaire

Articles associés >