Le blog

Suivez les actions de GPMA, des associations que nous soutenons et l’actualité liée à nos engagements sociétaux.

Partagez le blog GPMA
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Accueil > Blog > Actualités > The Human Safety Net, un programme de solidarité
30/11

The Human Safety Net, un programme de solidarité

photo2-thsn

Generali a lancé à Venise le 4 octobre dernier The Human Safety Net un vaste programme de solidarité. Rencontre avec Frédérique Maléfant, déléguée générale du BeeoTop en charge de ce programme en France.

 

Quelle est l’approche de The Human Safety Net ?
Cette initiative du groupe Generali se veut un mouvement de solidarité autour de trois programmes. Un premier pour les enfants de moins de six ans issus de familles en grande vulnérabilité, un deuxième pour les réfugiés qui ont le projet de devenir entrepreneurs et souhaitent créer leur propre moyen de subsistance, le dernier pour les nouveaux nés, sur la prévention et le traitement de l’asphyxie à la naissance. Ce sont des actions qui vont au-delà d’une approche purement sociale. Elles s’inscrivent plutôt dans la tendance de l’empowerment et de la résilience. De plus ces programmes comportent une dimension d’engagement de toutes les parties prenantes : collaborateurs du Groupe, réseaux commerciaux, clients, société civile.
En France, nous avons fait le choix de mettre en place deux des trois programmes : celui concernant les réfugiés et celui pour les familles.

En quoi consiste le programme The Human Safety Net pour les familles ?
Avec ce programme, il s’agit d’aider les enfants de moins de 6 ans en grande vulnérabilité à travers les parents. Nous allons identifier grâce à un appel à projet des structures où les parents peuvent rompre leur isolement, libérer leur parole, être écoutés, participer à des ateliers très pragmatiques, comme, par exemple, « La gestion  du budget familial » ou encore « Les écrans et les enfants : les précautions à prendre ».
Ces structures proposent souvent des échanges entre pairs et avec des professionnels. Des collaborateurs ou des clients de Generali pourront s’ils le souhaitent donner de leur temps lors des ateliers ou simplement échanger de famille à famille. Les personnes en difficultés sont investies et décident elles-mêmes de leurs besoins. Bien souvent, celles qui ont été aidées veulent aider à leur tour.
C’est un mode d’approche d’origine québécoise, plus interactif et plus ouvert. L’objectif est que les parents soient acteurs pour s’aider eux-mêmes afin d’aider leurs enfants.

Comment va s’implanter ce programme soutenu par GPMA ?
Nous venons de lancer un appel à projets afin de faire remonter des actions de tout le territoire français. Cela peut concerner des associations ou toute autre personne morale, comme par exemple une crèche qui proposerait un programme ciblé, dans un quartier difficile.
L’appel à projet fonctionne sur la base du parrainage. Les projets peuvent être proposés par des collaborateurs Generali, des membres du réseau de vente ou encore des adhérents GPMA. Fin janvier, 8 à 12 projets seront sélectionnés et bénéficieront d’une dotation totale à répartir de 300 000€.
The Human safety Net n’est pas qu’un geste philanthropique.C’est une chaine d’entraide que nous mettons en œuvre au bénéfice de  personnes qui retrouveront le pouvoir d’agir par elles-mêmes.

En savoir plus :
Participer à l’appel à projet
Consulter le site The Human Safety Net

Vos commentaires

Laisser un commentaire

Articles associés >