Le blog

Suivez les actions de GPMA, des associations que nous soutenons et l’actualité liée à nos engagements sociétaux.

Partagez le blog GPMA
Accueil > Blog > Actualités > Transmettre le virus de la lecture
15/01

Transmettre le virus de la lecture

10 lecteurs et lectrices se sont envolés ce mois-ci pour le Burkina-Faso. Sous la houlette de l’énergique Elisabeth Gallard, adhérente GPMA et présidente-fondatrice de l’association Eragny Lecture, ils vont transmettre le virus de la lecture aux enfants.

bibliothèque-eragny-lecture-burkina-faso

Depuis une dizaine d’années, Elisabeth Gallard part chaque année, accompagnée d’une dizaine de lecteurs, pour partager le plaisir de lire avec les enfants de Ouagadougou et des environs. Chargés de plusieurs kilos de livres, ils les laisseront dans les écoles pour y faire grandir les bibliothèques créées en 2009 lors de leur premier voyage.

Pendant un mois, ils vont sillonner une vingtaine d’écoles à Ougadougou, en brousse et dans le sud du pays. Ils vont lire aux enfants les ouvrages apportés, accompagnés d’animations ludiques et pédagogiques autour du livre et de son vocabulaire, des jeux conçus et fabriqués par les lecteurs avant de se rendre au Burkina.

La lecture comme moment de partage

Au fil des années l’association a réussi à transformer la perception de la lecture vécue comme une obligation. Même les instituteurs, au début, avouaient ne pas aimer lire et pratiquaient un enseignement de la lecture magistral et rébarbatif. Faire vivre l’apprentissage de la lecture et découvrir des livres comme un moment de jeu et de partage a permis de faire évoluer les choses.

Les livres apportés évoluent aussi. « Au début, nous emmenions des contes africains, nous avons davantage ouvert sur le monde, en tenant compte de ce qui pouvaient les intéresser. Nous nous sommes aperçus ainsi que les contes asiatiques ou australiens aborigènes plaisaient beaucoup aux enfants ». Si la majorité des ouvrages sont apportés de France, l’association tient également à faire travailler l’Afrique et commande également des livres au Bénin.

« Le choc est toujours important »

Pour que les écoles puissent conserver les livres dans de bonnes conditions, l’association a également acheté des malles pour éviter que les termites ne se mettent aussi à les dévorer.

Près de 6 500 euros de livres ont été achetés cette année. « Tous les dons, celui de la ville, de GPMA qui nous soutient depuis 2010, vont dans les livres et le matériel pour les enfants, nous voyageons sur nos propres deniers », explique Elisabeth Gallard.

Malgré l’expérience, la présidente de l’association précise que le « choc est toujours important ». « On ne revient pas comme on est parti. J’admire ses petits enfants qui étudient en se partageant un bureau à quatre ou viennent s’agenouiller devant le tableau pour voir car ils sont trop loin. »

Quand on demande à cette incroyable octogénaire ce qui la fait revenir année après année, sa réponse est immédiate : « la passion de la mission ».

> Suivez le voyage de l’association Eragny Lecture sur notre page Facebook

Vos commentaires

Laisser un commentaire

Articles associés >