Le blog

Suivez les actions de GPMA, des associations que nous soutenons et l’actualité liée à nos engagements sociétaux.

Partagez le blog GPMA
Accueil > Blog > Rencontres > Un habitat pour vivre ensemble
03/11

Un habitat pour vivre ensemble

Pour Habitat et humanisme, le logement est un moyen, un outil d’insertion et de vivre ensemble. L’association trentenaire a reçu le prix Atout Soleil 2010 pour un projet d’habitat partagé.

« Un habitat qui n’est pas humanisé, c’est une machine à loyers. L’urgence est de réhumaniser, de réapprendre à vivre ensemble », expliquait en 2010 Bernard Devert, fondateur d’Habitat et Humanisme. L’antenne de Lyon de cette association venait alors de recevoir le prix Atout Soleil et le trophée Génération Responsable. Son projet : favoriser le vivre ensemble dans un immeuble d’habitat partagé entre jeunes, familles monoparentales et seniors.

Depuis 30 ans, cette fédération, présente maintenant à travers 55 associations couvrant 80 départements, s’attache à loger les familles à faibles ressources au cœur des villes pour favoriser la mixité sociale.

Réconcilier l’économique et le social porte également Habitat et Humanisme qui se revendique comme entreprise à caractère social et non comme une association caritative. De fait, elle gère plus de 6 000 logements, soit en propriété soit en provenance de propriétaires solidaires, 8 agences immobilières à vocation sociale et 350 salariés. Elle est également engagée dans le développement d’outils d’épargne solidaire.

Une chance d’insertion pérenne

Pour ce mouvement, fondée sur la solidarité, le logement est un moyen pas une fin en soi. « Nous cherchons à accroître notre parc de logements, mais c’est un objectif secondaire. L’objectif principal est d’accueillir le plus de monde possible. Et quand quelqu’un part de chez nous, parce qu’il peut aller dans un logement plus définitif, cela signifie pour eux une chance d’insertion pérenne, c’est une victoire », souligne Bernard Usquin, administrateur d’Habitat et Humanisme et ancien président de l’antenne Ile de France.

Depuis 1985, plus de 20 000 familles ont pu être logées. Des familles et des personnes isolées, souvent en rupture qui trouvent là non pas un établissement mais un véritable foyer. L’insertion par le logement et le voisinage aujourd’hui ne suffit plus à l’association qui souhaite accompagner les locataires de manière plus globale. « Il faut les aider y compris sur les problématiques d’emploi et de santé dont nous sommes témoins et sur lesquels il faut nous outiller ».

 

 

 

Vos commentaires

Laisser un commentaire