Le blog

Suivez les actions de GPMA, des associations que nous soutenons et l’actualité liée à nos engagements sociétaux.

Partagez le blog GPMA
Accueil > Blog > Actualités > Un nouvel espace pour A Chacun Son Everest !
19/06

Un nouvel espace pour A Chacun Son Everest !

Après la Maison de Chamonix, l’association A Chacun Son Everest ! inaugure ce 19 juin un bel espace à Annecy pour aller plus loin dans l’accompagnement des femmes dans l’après-cancer.

De belles victoires au sommet. C’est ce que permet « A Chacun son Everest ! » en accompagnant des femmes en rémission d’un cancer du sein dans l’étape difficile de l’après-cancer avec des séjours à Chamonix. Gérer cette phase de l’après-cancer est une étape essentielle dans le processus de guérison selon Christine Janin, fondatrice de l’association.                                                                                                                                                                                Mais après Chamonix ? L’association a toujours favorisé la poursuite du lien, à travers notamment la mise en place d’activités physiques. Ouvrir un espace était donc une suite logique, un projet que l’équipe de l’association avait en tête.

C’est chose faite avec l’ouverture fin 2018 d’un centre de 275 m2 à Annecy-Pringy, inauguré en ce mois de juin. S’il va permettre de faciliter le lien avec les femmes qui sont déjà venues à l’association et qui ont effectué un séjour, il accueille également celles en début de parcours de soins.

Un espace rassurant en dehors du parcours de soins

L’Espace Everest a été imaginé comme un lieu de vie rassurant et d’écoute, en dehors des structures de soins médicaux. Les personnes concernées par la maladie pourront notamment rencontrer des thérapeutes relais, suivre des activités, échanger, se soutenir et rompre avec ce sentiment de solitude face à la maladie.

De nombreuses prestations pluridisciplinaires dans le champ du bien-être, du coaching,
de la thérapie et des soins paramédicaux sont dispensées en groupes ou en individuel. Des soins de support, destinés à « mieux vivre » la maladie et « mieux se reconstruire » après les traitements sont proposés par des professionnels de l’accompagnement (professeurs de disciplines sportives, yoga, méditation…).

La souffrance des proches n’étant pas toujours prise en compte, cet espace s’ouvre aussi aux accompagnants, familles, enfants, conjoints, avec des sessions d’écoute et d’accompagnement psychologique.

Ce projet a été évidemment porté par Christine Janin, médecin et alpiniste, fondatrice de l’association et son équipe. Pascale Darson, qui avait effectué un séjour à Chamonix, puis a été bénévole de l’association en sera la coordinatrice, accompagnée de nombreux bénévoles. Un beau lieu qui porte aussi une belle histoire de lien et de soutien avec les bénévoles de l’association.

Articles associés >