Le Dossier Médical Partagé, qu’est-ce que c’est ?

Contrairement à ce qu’on croit parfois, le Dossier Médical Partagé n’est pas intégré à la Carte Vitale. Il s’agit de deux documents distincts. Dématérialisé, le DMP est un fichier numérique que le patient peut consulter et actualiser depuis son smartphone, sa tablette ou son ordinateur.

Le Dossier Médical Partagé contient plusieurs informations : provenant de l’assuré lui-même, les éléments de son identification (ses nom, adresse, adresse mail…), le nom de son médecin traitant, celui des personnes à prévenir en cas d’urgence, celui d’une personne de confiance, ainsi que ses volontés concernant le don d’organes. Provenant de l’Assurance maladie, il contient aussi l’historique précis et détaillé des actes médicaux de l’assuré au cours des deux années précédentes : visites chez le médecin, délivrance de médicaments, hospitalisations… Il devrait contenir bientôt les informations relatives aux vaccinations (grippe, COVID…). Parallèlement, chaque assuré a la possibilité d’ajouter d’autres informations s’il le souhaite, comme, par exemple, son groupe sanguin, la liste de ses allergies ou les documents qu’il juge utile d’y faire figurer (analyses…). Ensuite, les praticiens alimentent le DMP au fur et à mesure.

Les données de santé entièrement sécurisées

Ces données sont stockées sur un hébergeur sécurisé auquel seuls le patient et les professionnels de santé autorisés peuvent avoir accès. S’il le désire, l’assuré peut, lui-même ou par l’intermédiaire de son médecin, en interdire l’accès à un professionnel en le bloquant. Pour plus de confidentialité, le contenu-même du fichier est cloisonné ; ainsi, par exemple, il sera impossible à un opticien de consulter des analyses de sang ou un compte-rendu d’hospitalisation. Seule exception : les situations d’urgence car il est indispensable alors que le professionnel en charge du problème puisse disposer le plus rapidement et le plus complètement des informations complètes.  Aucune instance « étrangère » (laboratoire, mutuelle, banque…) ne peut avoir accès au DMP et toute action qui le concerne est tracée et enregistrée.

pexels-cottonbro-5054213

Les droits de l’assurés sur son Dossier Médical Partagé

Le DMP n’est pas obligatoire et ne peut être créé sans le consentement de l’assuré social (sauf s’il est mineur : ce sont alors ses parents qui décident pour lui). Libre de l’ouvrir, l’assuré est également libre de le fermer quand il le souhaite. Les données sont alors conservées 10 ans et le Dossier peut être réactivé à tout moment par le patient. Précision utile, la possession ou non d’un DMP n’a aucune incidence sur les remboursements par l’Assurance maladie.

Tous les assurés du régime général et de la plupart des régimes particuliers peuvent créer un DMP eux-mêmes en se connectant sur le site www.dmp.fr  mis en place par l’Assurance maladie. Pour le créer, on peut également se faire aider par son médecin traitant, son pharmacien ou sa caisse d’assurance maladie.

Mentions légales Politique de confidentialité Politique des Cookies