Le blog

Suivez les actions de GPMA, des associations que nous soutenons et l’actualité liée à nos engagements sociétaux.

Partagez le blog GPMA
Accueil > Blog > Rencontres > #1 Paroles de parents
06/11

#1 Paroles de parents

Les Maisons des familles sont des espaces qui permettent d’accueillir parents et enfants dans un esprit de solidarité, d’entraide et de valorisation des expériences de chacun. Un espace de vivre ensemble pour se reconstruire. Témoignages.

Parler à des spécialistes ou des institutions est parfois difficile, inquiétant, notamment par peur de se sentir juger. C’est sur ce constat que se sont créées les Maisons des Familles. « Les familles ne sont pas seulement des bénéficiaires, elles vont pouvoir se reconstruire grâce à la relation qu’elles vont avoir avec les autres, et à ce qu’elles peuvent donner elles-mêmes », explique Christophe Beau responsable du programme Maisons des Familles à Apprentis d’Auteuil.

Ces maisons sont des lieux d’accueil et d’échanges pour les familles en situation de fragilité. Un espace où l’accueil est inconditionnel. Chacun peut, s’il le souhaite, partager son expérience, s’enrichir de celles des autres.

En octobre dernier, Thierry est venu spontanément à la Maison des Familles d’Amiens avec sa fille Sarah, une adolescente de 12 ans, sous prétexte de boire un café et dire bonjour. Thierry a surtout exprimé le besoin d’évoquer une audience chez le juge pour enfants. « Ça fait du bien de parler de tout cela à la Maison des Familles. Cela permet de prendre du recul, de relativiser. Sinon cela prendrait toute la place dans la tête et rendrait les relations avec la mère de mes filles encore plus difficiles et j’entrerai dans le conflit. En plus, cela me permet de regarder et comprendre ce qui se passe, différemment, je me remets aussi en question », constate Thierry, au terme d’une heure d’échange.

Echanger avec les personnes en difficulté, ce n’est pas les regarder à travers leurs fragilités, mais à travers leurs possibilités. C’est la philosophie de ce lieu qui accueille les personnes comme dans une maison. Ainsi, Éric, gravement dépressif, a pu échanger autour d’un repas partagé avec une professionnelle de la Maison des Famille et un stagiaire. « Cela fait un bien immense d’être écouté, de vivre de la convivialité, cela amène du souffle. Nos discussions m’offrent un retour différent sur ma perception de moi et de mon parcours, ça aide ! », explique ce père de trois adolescents.
Reprendre confiance en soi, se sentir écouté et reconnu permet à ces parents d’avancer, de trouver, parfois simplement par eux-mêmes, des solutions.

> Maison des Familles

Articles associés >