Le blog

Suivez les actions de GPMA, des associations que nous soutenons et l’actualité liée à nos engagements sociétaux.

Partagez le blog GPMA
Accueil > Blog > Actualités > Votre Ecole Chez Vous s’adapte pour éviter le décrochage scolaire
18/11

Votre Ecole Chez Vous s’adapte pour éviter le décrochage scolaire

En cette semaine anniversaire de la convention relative aux Droits de l’enfant, alors que la crise impacte les enfants, rencontre avec Votre Ecole Chez Vous. Une association qui met en place « des stratégies pour éviter le décrochage ».

Association qui permet aux jeunes malades de poursuivre leur scolarité, Votre Ecole Chez Vous s’adapte aux aléas de la crise sanitaire afin de continuer à accompagner des enfants et des adolescents déjà fragiles. « Nous avons mis en place dès septembre un enseignement hybride, en présentiel et de temps en temps à distance afin de nous assurer que le lien serait maintenu en cas de reconfinement », explique Lydie Jacquin directrice de l’école primaire VECV. Pour des enfants malades, le plus souvent isolés, la visite d’un enseignant à domicile est un lien social important. « Le premier confinement avait créé beaucoup d’anxiété, chez les jeunes comme chez les parents », constate Marie-Suzanne de La Bâtie, Directrice du secondaire chez VECV à Paris. « Pour chaque enfant, nous mettons en place des stratégies pour éviter le décrochage », explique-t-elle.
S’adapter à chacun
« Nous avons autant d’astuces que d’élèves, confirme Lydie Jacquin, afin d’accompagner chacun et le faire progresser à son rythme. Pour certaines pathologies, comme la phobie chez les jeunes lycéens, les cours à distance ajoutés à l’angoisse de la situation, nécessitent un investissement important des équipes pour rassurer. L’autisme demande une implication importante des parents pour aider les manipulations. « Mais nous avons de bonnes surprises en distanciel, notamment avec des enfants atteints de troubles de l’attention », précise Lydie Jacquin.
A cette vulnérabilité viennent s’ajouter des difficultés économiques auxquelles l’équipe tente de pallier. Les enseignants ont envoyé des documents imprimés par courrier pendant le confinement, l’association a équipé des élèves de tablettes. Enfin, en accueillant dorénavant dans ses équipes une assistante sociale. Même si « tout tourne au ralenti, que ce soit pour les retours administratifs comme pour le suivi psychologique des enfants », souligne Lydie Jacquin.
Anxiété de la situation, peur de la contagion, contraintes économiques… VECV a constaté une diminution exceptionnelle des inscriptions avant l’été et à la rentrée. « Une frilosité des familles à inscrire des enfants qui ont des besoins particuliers et qui se sont ainsi trouvés plus en difficulté. »

 

Droits de l’enfant : les associations toujours plus mobilisées
La Convention relative aux droits de l’enfant fête le 20 novembre son 31e anniversaire. Pourtant les associations liées à l’enfance ne pavoisent pas. La pandémie de la COVID-19 a renforcé les inégalités et fragilisé les plus vulnérables avec les enfants au premier rang. La Dynamique « De la Convention aux Actes !”, qui réunit vingt-six organisations comme Apprentis d’Auteuil ou encore APF France Handicap, a d’ailleurs adressé une lettre ouverte à Emmanuel Macron ce 18 novembre. Si cette lettre souligne les avancées concrètes, notamment avec la création d’un secrétariat d’État à la protection de l’enfance et la nomination d’Adrien Taquet début 2019, ce mouvement demande au Président d’aller plus vite, de renforcer la gouvernance de l’enfance. En effet, la crise en cours agit comme un révélateur des inégalités préexistantes. Avant la pandémie, près d’un enfant sur cinq vivait en France sous le seuil de pauvreté. Une enquête de l’Unicef(1) constate que les enfants sont parmi les plus affectés par les conséquences sociales de cette pandémie. Au niveau mondial, plus d’1,5 milliard d’enfants ont été concernés par des fermetures d’écoles, près d’un tiers d’entre eux n’a pu bénéficier de la continuité éducative.

(1) Survey on National Education Responses to COVID-19 School Closures (Unicef)

Articles associés >